De Reno à San Francisco

Mon voyage à Reno et Tahoe a été fortement perturbé. Je suis arrivé à Reno sous un déluge impressionnant. La Truckee river a débordé. Après une nuit dans un hôtel casino beaucoup plus confortable qu’à Las Vegas – c’est épouvantable, cet Etat qui dispose de paysages époustoufflants est un parc d’attraction géant, parsemé de casinos et de millions de machines à sous – je décide d’anticiper de 24h ma visite à Frontline systems à Incline Village au nord du lac Tahoe, alors que j’avais initialement prévu de parcourir les monts autour de Reno pour faire des photos. Ce fut la bonne décision car le lendemain toutes les routes menant au lac Tahoe ont été fermées.

Dans une véritable tempête de vent, sur une route culminant à 3000m, grâce à ma courageuse Jeep, j’ai réussi à rejoindre Incline Village. J’ai eu la chance de pouvoir apercevoir les rives du lac pendant une courte « éclaircie ». Après 6h de discussions techniques et stratégiques fructueuses, puis de discussions politiques avec mon interlocuteur membre du parti Libertarian (parti minoritaire aux USA, fondamentalement optimiste sur la nature humaine et souhaitant une intervention minimale de l’Etat), la grande question est de savoir comment repartir; alors que les prévisions météorologiques sont plus que pessimistes. Je décide de partir le lendemain matin pour San Francisco afin de maximiser mes chances d’attraper mon avion pour Paris deux jours plus tard. Alors que j’étais censé partir vers le nord pour rejoindre la I80, j’ai été prévenu que cette grande autoroute allant de Reno à San Francisco était fermée en raison du blizzard et de dangers de glissement de terrain (il y a eu plusieurs morts quelques jours avant). La pire tempête depuis 30 ans aux dires des locaux. Il me restait une route possible, passer par le sud du lac puis prendre la US 50. Si le début a été très pénible à conduire (vents violents), la suite fut plus facile, jusqu’à un blocage complet au milieu des bois … pendant 7 heures … avec finalement l’obligation de revenir sur mes pas pour dormir et attendre un jour meilleur.